cote sud memoire vive



UN DES PLUS GRANDS NOMS DE LA LITT�RATURE RUSSE � CAPBRETON  :   CONSTANTIN BALMONT

 Ren�e Destribats

Des Capbretonnais peuvent encore se souvenir d'une silhouette surprenante passant dans les rues du bourg, entre les deux guerres.


A Hossegor, � cette �poque-l�, on voyait un afflux de personnes inconnues au village. Constantin Balmont, lui, �tait vraiment un �tranger, et il avait choisi Capbreton, on savait qu'il �tait russe. Mais on n'aurait pas pu en dire beaucoup plus sur lui.
C.Balmont a eu un destin �trange, et �tranges aussi sont les p�rip�ties qui ont permis de l'identifier et de retrouver des traces de son passage chez nous (environ de 1927 � 1932).

Lors de son d�part, il confia � un garde-meuble une malle. D�s qu'il aurait trouv� un nouveau domicile, il communiquerait son adresse afin qu'on lui fasse suivre ce bagage. Les propri�taires du garde-meuble (mes parents), ne re�urent jamais cette adresse.

Avec la guerre, tout espoir de l'obtenir semblait vain. La malle fut donc ouverte, vers 1943, ne serait-ce que pour chercher quelques indices. Elle contenait de nombreuses revues slaves. on y voyait des photos de Balmont accueilli avec des bouquets de fleurs. Il y avait aussi de la correspondance, en grande partie en langue �trang�re, et des livres. Nous fimes des pr�l�vements pour essayer d'identifier cet �nigmatique Balmont. Tous les myst�res qui l'entouraient ont enchant� mon adolescence pendant la p�riode sombre de la fin de la guerre. Puis je quittai Capbreton o�, pendant plus de vingt ans, je ne revins que pendant les vacances.
Pourtant, il y eut assez rapidement un moment o� les documents de la malle auraient pu �tre expliqu�s et sauvegard�s. J'�tais enseignante � Sarcelles, et un de mes coll�gues �tait en relations avec des Sovi�tiques. Je lui passai une plaquette de vers de Balmont �dit�e en France, peut-�tre � compte d'auteur, il 1'envoya � ses correspondants. La r�ponse fut que c'�tait un po�te bourgeois et "d�cadent", donc sans int�r�t.
Par la suite, je trouvai des renseignements dans le "Dictionnaire des Lettres". Je sus ainsi que Balmont �tait un �crivain important.

Puis, toujours dans les ann�es 60, fut publi�e une anthologie de la po�sie russe par Katia Granoff  o� je pus enfin lire des traductions des po�mes de Balmont. Et un livre r�cent de Nina Berberova intitul� "C'est moi qui souligne?  m'a permis d'en savoir plus long. De ces diff�rentes sources, il ressort ceci: : Constantin Balmont naquit en 1867 dans le district de Vladomir, en Russie o� son p�re �tait un riche propri�taire, avec tout ce que cela comporte, puisque le servage ne fut aboli qu'en 1861 en Russie.
Il fit des �tudes brillantes, apprenant, entre autres choses, le fran�ais et l'anglais. Il entra � la Facult� de Droit de Moscou mais fut expuls� pour avoir pris part � des �meutes d'�tudiants.
Il se mit � �crire et subit l'influence des symbolistes fran�ais. En 1900, C.Balmont est d�j� un po�te c�l�bre. Tous les critiques litt�raires reconnaissent sa virtuosit� et l'extr�me harmonie de son lyrisme. Les traductions ne peuvent malheureusement pas nous les transmettre pleinement.
C.Balmont accomplit de longs voyages. Il �tait attir� particuli�rement par les r�gions primitives de l'Oc�anie... Rentr� en Russie, il participa aux mouvements r�volutionnaires. Quand �clata la r�volution communiste, il l'acclama et lui pr�ta son concours, Mais, par la suite, il en vit les abus. Ayant �t� envoy� par le gouvernement Sovi�tique en mission culturelle en Europe, en 1920, il pr�f�ra ne pas rentrer dans son pays.

Il s'installa d'abord � Paris.

 

Balmont et ses amis:

Poliakov, historien et Baltrusaitis, historien de l'art lituanien

 

La p�riode du symbolisme �tait pass�e et on ne peut pas dire que les intellectuels Fran�ais l'accueillirent spontan�ment. Il �tait devenu un �migr� obscur, ayant des difficult�s � s'int�grer dans un milieu diff�rent et � trouver des ressources r�guli�res. Il avait atteint la cinquantaine et ne pouvait obtenir un emploi.
Des amis Fran�ais lui conseill�rent d'aller s'�tablir en province. Il y trouverait le calme et des conditions d'existence moins ch�res que dans la capitale. Qui lui parla de la c�te landaise ? On ne sait. A Cette �poque, Hossegor se lan�ait. Mais ce n'est pas l� qu'il se fixa. Il choisit Capbreton.
Constantin Balmont �tait mari� avec une compatriote, H�l�ne Tsvetkowsky.  Ils lou�rent en 1927 � Capbreton une petite maison :"' Little cottage". Ils r�sid�rent aussi � la villa "Pourquoi pas??. Ce nom lui plaisait, et, de l�, il pouvait facilement aller � pied � ce que nous appelions" la Plage sauvage", la plage sud alors d�serte.
Il s'est peu, ou pas du tout, m�l� aux h�tes d'Hossegor. Il n'avait pas les m�mes moyens qu'eux, ni les m�mes pr�occupations. Il eut au moins deux correspondants fran�ais, tous deux �crivains mais fort diff�rents : Alphonse de Ch�teaubriant et Phil�as Lebesgue.
Alphonse de Ch�teaubriant (l877-1951 ), obtint le prix Goncourt en 1911 pour son roman "Monsieur des Lourdines". Il �crivit aussi " La Bri�re", dont l'action est situ�e dans ce marais, au nord de l'embouchure de la Loire. Il re�ut Balmont chez lui, en Vend�e. Pendant la 2� guerre mondiale, Ch�teaubriant collabora avec les nazis, participant � une revue allemande.  A la lib�ration, il quitta la France et mourut en Autriche.
Phil�as Lebesgue �tait un po�te-paysan estim�. Il habitait un village de l'Oise, La Neuville-Vault et vivait en communion avec la nature. Ses po�mes clairs et sans artifices ont longtemps figur� dans des ouvrages scolaires. Il savait qu'il ne pourrait pas tirer des revenus suffisants de sa plume, et il garda son exploitation agricole. Il aida � organiser des conf�rences o� Balmont prit la parole.
La notori�t� du po�te russe restait limit�e en France. Mais il ne gardait pas le silence. Gr�ce � Nina Berberova, nous savons qu'il essaya d'alerter l'opinion sur ce qui se passait en Russie. En 1928, avec un autre �crivain r�fugi� russe, Ivan Bounine,(prix Nobel 1933), il entreprit une campagne pour attirer l'attention des intellectuels fran�ais sur le sort des artistes rest�s en Russie. Leur action resta ignor�e du grand public. Mais Romain Rolland (l866-1944-Prix Nobel 1915), intervint. Il exprimait un grand id�al humanitaire et suivait avec espoir -de loin- les exp�riences marxistes. Il reprocha � Bounine et Balmont d'avoir une attitude r�actionnaire.
Puis il crut bon de demander son avis � Maxime Gorki (l868-1936). Celui-ci se trouvait alors en Italie. Il �tait d'une tout autre origine que Balmont. Son enfance et son adolescence avaient �t� tr�s dures, et il avait exerc� beaucoup de m�tiers. Il �tait marxiste et affirma que tout allait bien dans son pays. Il couvrit d'injures Bounine et Balmont, accusant ce dernier d'�tre un vieil ivrogne.

Il faut dire que les Capbretonnais partageaient un peu cette opinion. Ils avaient vu, plus d'une fois, le Russe tituber, c'�tait disaient-ils, un point commun avec d'autres ?artistes? qui venaient d�couvrir la r�gion; la notion d'artiste �tant oppos�e � celle d'honn�te travailleur.

Les Balmont se lass�rent de Capbreton o� ils �taient tr�s isol�s. Sans doute, en rentrant � Paris, esp�raient-ils retrouver la pr�sence et l'aide de compatriotes immigr�s. Nina Berberova nous dit, sans citer sp�cialement Balmont, que beaucoup d'exil�s russes erraient d'un endroit � l'autre, laissant en chemin des bagages qu'ils ne pouvaient pas faire suivre. Constantin Balmont quitta Capbreton au d�but des ann�es 30 et mourut dans la r�gion parisienne. Certains disent en 1942, d'autres, en 1943, dans l'oubli et la mis�re.

Ren�e DESTRIBATS

 

 - D'apr�s un P.V pour " d�faut de visa" en janvier 1930. Trouv� par Mme Bellenguez.

 - D'apr�s des lettres trouv�es dans la malle qui a aujourd'hui disparu. 

 


COMPL�MENT : Cette carte anniversaire �dit�e en 1992 confirme bien le d�c�s de Constantin Balmont en 1942.

 Relev� par Anne-Marie Bellenguez

 

Capbreton. "1930.Proc�s-Verbal dress� � BALMONT Constantin. Sujet russe et � son �pouse n�e TSVETKOWKY H�l�ne, de nationalit� russe.
Infraction � l'article 10 du 10 juillet 1929. D�faut de visa de d�part. Proc�s-Verbal dress� le 11.01.1930. Envoi � l'enregistrement le 11.01.1930.

Envoi au juge de paix le 16.01.1930."                                      

 Relev� par Anne-Marie Bellenguez



  • Haut de page
  • Ajouter aux favoris
  • Gestion du site
  • Imprimer la page
  • Ecrire au webmaster
Tous droits réservés Cote Sud Memoire Vive ©2012

上車盤| 搵樓| 豪宅| 校網| 居屋| 貝沙灣| 美孚新邨| 嘉湖山莊| 太古城| 日出康城| 九龍站 | 沙田第一城| 樓市走勢| 青衣| 西半山| 西貢| 荃灣|

雪茄网购| 雪茄| 哈瓦那雪茄| 雪茄价格| 雪茄烟网购| 雪茄专卖店| 雪茄怎么抽| 雪茄烟| 雪茄吧| 陈年雪茄| 大卫杜夫雪茄| 保利华雪茄| 古巴雪茄品牌| 古巴雪茄| 古巴雪茄多少钱一只| 古巴雪茄专卖网| 烟斗烟丝| 小雪茄| 金特罗雪茄| 帕特加斯d4 | 蒙特雪茄| 罗密欧朱丽叶雪茄| 网上哪里可以买雪茄| 限量版雪茄| 雪茄专卖| 雪茄专卖网| 雪茄哪里买| 买雪茄去哪个网站| 推荐一个卖雪茄的网站| 雪茄烟| 古巴雪茄价格| 雪茄海淘| 雪茄网|

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封|

QR code scanner| SME IT| system integration| inventory management system| label printing| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| Denso| barcode| handheld| inventory management| warehouse management| stock taking| POS| Point of sale| Business service| Web Development| app development| mobile app development| handheld device| inventory management software| pos system| pos software| pos hardware| pos terminal| printer hong kong| receipt printer| thermal printer| thermal label printer| qr code scanner app| qr scanner app| online qr code scanner| qr code scanner online mobile| qr code scanner download| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management|

邮件营销| Email Marketing 電郵推廣| edm营销| edm| 营销软件| 推广软件| 邮件群发软件| 邮件群发| email marketing| direct marketing| email marketing software| email marketing service| email marketing tools| email mkt| remarketing| edm| edm marketing| email subscription| website subscription| email survey| email whitelist| sign up form| email subject line| subject line| email subject| best email subject lines| free email marketing| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| Aweber| 邮件主题怎么写| 邮件主题| 邮件模板| Maichimp| benchmark| SMS|

Tomtop| Online Einkaufen| online shop| Autozubehör| Bekleidung| Kopfhörer| badausstattung| Badmöbel| smartwatch günstig| Luftbefeuchter| lichtbox| Kosmetiktaschen| Make-Up Pinsel| Smartphones günstig| tablet günstig| Wanderstock| fahrrad maske| spielekonsole| spielkonsole| Geldbeutel| Gaming Kopfhörer|

electric bike| best electric bike| electric bikes for adults| e bike| pedal assist bike| electric bikes for sale| electric bike shop| electric tricycle| folding electric bike| mid drive electric bike| electric trike| electric mountain bike| electric bicycle| electric bike review| electric fat bike| fat tire electric bike| women's electric bike |

office| 地產代理| 辦公室| Property Agent| Hong Kong Office Rental| hong kong office| 物業投資| office building| Commercial Building| Grade A Office| 寫字樓| 商業大廈| 甲級寫字樓| 頂手| 租寫字樓| leasing| Rent Office| 地產新聞| office for sale|

school| international school of hong kong| international school| school in Hong Kong| primary school| elementary school| private school| UK school| british school| extracurricular activity| Hong Kong education| primary education| top schools in Hong Kong| Preparatory| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| primary school hong kong| private school hong kong| british international school| extra-curricular| school calendars| boarding school| school day| Bursary|

electric bike| Best smartwatch| Best Wilreless earphones|