cote sud memoire vive



- L'autre "Cap-Breton" 

- Ch�ticamp en Nouvelle Ecosse

- Coupures de presse

(Voir aussi Recensement Cheticamp)

L'AUTRE ?CAP-BRETON?

En 1992, � l'occasion du 500�me anniversaire de la d�couverte de l'Am�rique, l'Office de Tourisme et la Ville de Capbreton organis�rent le voyage dont chaque Capbretonnais a r�v�. Un groupe de 25 de nos concitoyens prit le d�part le jeudi 8 octobre, et j'ai eu la chance d'�tre du nombre, pour � red�couvrir l'Am�rique � au large de l'embouchure du Saint-Laurent, plus pr�cis�ment � �le de Nouvelle-Ecosse, homonyme de notre ville, l'�le de Cap-Breton en Acadie, via Ch�ticamp o� nous serions log�s chez l'habitant.

L'escale de 2 jours � Montr�al fut un enchantement, avec la visite du Vieux Montr�al, puis le "tour de ville" en bus, avec escale sous "Le Balcon" d'o� de Gaulle lan�a son m�morable slogan, et des rencontres joyeuses. 

Puis nous avons quitt�  Montr�al, le "Mont Royal" de Jacques Cartier, vers Halifax, via Ch�ticamp, notre point d'accueil "chez l'habitant". 

 

La communaut� acTous nos h�tes �taient l� pour nous recevoir avec une cordialit� �mouvante.

Le dimanche 11 nous �tions plong�s dans un bain de nature. C'�tait la saison de �l'Et� des Indiens�  :

La v�g�tation embras�e d'or et de pourpre, les explications des dynamiques cousins d'Am�rique  acadiens, rendirent inoubliables l'excursion �blouissante du "Circuit du Cabot Trail" � travers le Parc national des hautes-terres-du-Cap-Breton, puis la captivante  visite du mus�e Alexander Greham Bell, l'inventeur du t�l�phone.

 

 

 

 

 

Fiers � juste titre de leur pass� et de leurs traditions, les Acadiens n'ont rien oubli� de l'ancienne France et se battent, dans un milieu anglophone, pour conserver l'h�ritage de la langue et de la culture fran�aise.

L'occasion �tait  belle d'associer au drapeau tricolore �clair� du symbole acadien � � l'�toile de Marie �, notre drapeau blasonnant aux armes du Capbreton de France.
Et  de s'expliquer sur l'analogie des noms de nos patries, de part et d'autre de l'Atlantique : nos traditions veulent que les p�cheurs capbretonnais venant de leur ?ville aux cent capitaines?, en un temps o� l'Adour d�bouchait � Capbreton, aient d�couvert les ?terres-Neuves? du Nord de l'Am�rique avant Cartier ou Cabot et baptis� ces lieux du nom de leur port d'origine .

Les fiers et hardis marins, suivant les courants oc�aniques et poursuivant la baleine jusqu'en des � Terres-Neuves �, d�couvraient vers 1392, une �le qu'ils baptis�rent du nom de leur port d'attache � Cap-Breton �. Si, pour les Capbretonnais de France l'affaire ne fait aucun doute, un nombre croissant d'historiens sont aussi de cet avis.

On a avanc� le nom du capitaine de navire Cabarrus, conduisant la voile.
Vers 1730, pr�s de 300 ans plus tard, Barthel�my Gabarrus, capitaine de navire n� � Capbreton, vient donner son nom � une partie de l'�le. Ses propres m�rites ont �t� reconnus par le roi qui anoblit sa famille, mais sans doute d�sire t'il aussi honorer le souvenir de son anc�tre premier d�couvreur de l'�le dont le souvenir s'est effectivement perp�tu� dans la m�moire collective capbretonnaise.

 Il y a donc, de l'autre c�t� de l'oc�an, un adorable petit port o� s'alignent les casiers des p�cheurs de homards, un lac, une baie appel�s maintenant � Cabarrus �, nom bien connu dans le Sud-Ouest. Le p�lerinage � "Gabarus" se fit joyeusement et, symboliquement, le drapeau de Capbreton y fut plant�. Nous avons tous gard�s le souvenir amus� de l'�tonnement des �l�ves de l'�cole � ,qui ont �t� remis des aautocollants de notre ville. Leur institutrice n'�tait pas moins �bahie en recevant la lettre patente de Louis XVI anoblissant la famille Cabarrus dont les anc�tres avaient donn� leur nom � sa commune.

Ces instants privil�gi�s ont permis de faire revivre les moments de l'Histoire de l'Ile qui commence officiellement en 1497, lorsqu'un navigateur v�nitien du nom de Jean Cabot, aventurier au service du roi d'Angleterre, lance son vaisseau, toutes voiles dehors, � la recherche de terres nouvelles.

Il aborde dans une �le inconnue sur ses cartes, en fait le tour et y trace presque 300 kilom�tres de piste. Quelle n'est pas la surprise de Cabot de trouver des lieux d�j� baptis�s de noms basques ou fran�ais dans cette �le qui, elle-m�me, s'appelle Capbreton ! Et il parcourut le "Cabot trail" dans les traces duquel nous avions fait notre excursion.

Et ce nom de "Cap breton" est le nom europ�en le plus ancien de tout le territoire am�ricain ... Nous le savons, gr�ce � l'Universit� de Moncton.

Quant � l'Acadie elle doit son nom � ce que, lorsque les aventuriers accostent sur l'�le, y trouverent d'innombrables lacs, des terres fertiles, des habitants aux moeurs bucoliques, des rivages poissonneux, des morues (poisson inconnu sur nos c�tes) et des homards, ils se sont cr�s en un Paradis. Pensant aux po�mes grecs qui chantent le bonheur pastoral et la vie paisible en Arcadie, c'est donc ainsi qu'ils ont appell� ces terres nouvelles.

C'est avec le temps que l'Arcadie perdra une lettre � cause de la mauvaise copie de cartographes et elle deviendra l'Acadie.

On parla aussi de nos anc�tres, qui, sur ordre de Richelieu, s'y install�rent de mani�re officielle, � la fin du XVII�me si�cle, � au nom de l'innocence et du bonheur �. Il s'agissait de 300 hommes rigoureusement s�lectionn�s : "Fran�ais, catholiques, et de moeurs irr�prochables..."
Et ce sont eux qui,  pour faire plaisir au Roi, d�baptiseront l'�le de Cap Breton et elle s'appellera alors l'�le Royale.

Puis, par le d�sastreux trait� d'Utrech, on verra l'Acadie se peupler de vingt mille Hightlanders et devenir la Nouvelle-Ecosse. La France va c�der l'Acadie � l'Angleterre.

Par une subtile ironie du sort les Anglais vont d�baptiser � leur tour l'Ile Royale pour lui redonner son nom primitif ?Ile de Cap-Breton? qui leur fait penser � la Grande Bretagne. Ils en avaient oubli� l'origine fran�aise !

Notre excursion se poursuivit, apr�s une r�ception officielle � Sydney, par une visite � Louisbourg o�, pour se prot�ger des occupants anglais, les Acadiens avaient fond� en 1745 une imposante forteresse, d�truite apr�s la capitulation. 

 

De nos jours, scrupuleusement reconstitu�e et remeubl�e � partir des inventaires de l'�poque, elle offre une visite anim�e par des guides en costumes du XVIII�me si�cle qui recr�ent la vie des habitants de la forteresse. Bien qu'�tant "hors saison", notre d�l�gation  a eu la chance de voir se recr�er pour elle cette ambiance historique.

Nous avons aussi �t� re�us par la municipalit� de Louisbourg. J'en ai profit� pour fuguer vers les Archives de Louisbourg � la recherche d'un de mes anc�tres n� � Louisbourg en 1755 et j'y ai retrouv� ma famille mais pas d'acte de naissance pour mon anc�tre qui a d� na�tre, comme P�lagie, dans une charette. C'�tait le d�but d'une guerre qui durera 3 ans, avec le ?Grand D�rangement?,  une d�portation en r�gle des Acadiens par les Anglais, une h�catombe.

A la fin de la guerre, les Fran�ais avaient perdu le Canada, l'Acadie, l'�le du Cap Breton, et ne conserva que la Louisiane et sa Nouvelle Orl�ans.

Tout ceci nous fut racont� aussi pendant une "soir�e sociale" aux "Trois Pignons" o� tout le village est invit�, sur un fond de violons, d'accord�ons ou de banjos.

 Car en Acadie la musique est partout. Comme leur folklore a su conserver le notre, d'il y a fort longtemps, on y danse encore la gigue et le quadrille. Nos h�tes �taient fort �tonn�s de ne pas les trouver � notre r�pertoire puisque "ce sont des danses fran�aises".

Heureusement que ?la Claire Fontaine? est l'hymne incontournable que nous pouvions reprendre en choeur... et que nous avions emport� dans nos bagages le cantique des "marins de Capbreton", ou "le ber�t"!

A la fin de notre s�jour on nous expliqua aussi ce qu'�tait � l'Ordre de Bon Temps �, fond� par Champlain, le 14 novembre 1606, et chacun de nous re�ut le dipl�me de cette distinction avec un rappel de son historique.



Ce n'�tait pas possible d'en rester l� et nos contacts devaient durer!

Du 12 au 25 octobre c'�tait au tour des Capbretonnais d'accueillir nos nouveaux amis et de leur faire visiter le Capbreton de France.

Puis, tout naturellement jaillit l'id�e d'un festival o� seraient accueillis leurs musiciens et chanteurs, et il fut baptis� ?les D�ferlantes Francophones?. Cette f�te, n�e d'une amiti� qui fait le tour du monde, est �tablie maintenant en institution.

Pendant le Festival, le coeur de Capbreton vit sur des rythmes acadiens, canadiens, qu�b�cois, cajuns fran�ais avec musiciens, chanteurs ou ?porteurs-de-parole-conf�renciers? qui enflamment les salles et les coeurs.


Anne-Marie Bellenguez-Darnet
 
 

 
===============================================================

CHETICAMP en NOUVELLE-ECOSSE

Ch�ticamp,  �tape de notre voyage, est un centre culturel et un port de p�che, un des grands fiefs acadiens.

Son histoire commence en 1785, apr�s le "Grand D�rangement". Un groupe de quatorze personnes se stabilise au Nord ouest de l'�le, au lieu-dit Ch�ticamp, dont le nom vient de l'indien "Mic Mac". Les noms des 14 "vieux" qui ont peupl� Ch�ticamp, religieusement conserv�s, sont pour la plupart les patronymes des familles actuelles.

lls sont pauvres comme Job, mais dot�s de courage et de t�nacit�. Heureusement, ils ont l'exp�rience de la p�che et le homard devient une importante ressource.

 Rapidement, ils construisent un moulin � farine et une �glise en pierres de taille.

 

Puis ils se groupent en coop�rative pour l'exploitation fermi�re.

Vers 1900. un prospecteur trouve de la pierre a pl�tre et l'on cr�e une compagnie mini�re dont tout le monde ach�te des actions. Celle ci fonctionne pendant plus d'un quart de si�cle et ferme d�finitivement en 1939. Il y a eu beaucoup d'espoirs, des �checs aussi, plusieurs mines d'or, de gal�ne, de cuivre exploit�es tour � tour, dont il ne reste que quelques trous � flanc de colline.

Ses habitants sont organis�s en syst�me coop�ratif complet, moiti� fermiers, moiti� p�cheurs et ils vivent aussi, de plus en plus, du tourisme.

Tout est en commun : Les assurances, la maison de retraite, le mus�e, la revue g�n�alogique...

Une des sp�cialit�s, hormis la g�n�alogie qui peut �tre d�finie comme un "sport national acadien," est la fabrication de tapis "hook�s", tiss�s au crochet. La coop�rative des femmes s'est sp�cialis�e dans cette activit� artistique.

C'est aux "Trois pignons" que l'on peut admirer une collection fastueuse de tapis hook�s et d'antiquit�s, un centre et une biblioth�que de ressources g�n�alogiques o� il faudrait passer beaucoup de temps !

Quant � la gastronomie acadienne disons que la d�gustation des homards y est inoubliable ! 

Lorsque vous prendrez le bateau, on vous montrera m�me, lors d'une "excursion aux baleines",  les descendants de celles qui, dans de longs p�riples,  ont entra�n� nos anc�tres jusqu'aux Am�riques ...

Anne-Marie Bellenguez-Darnet

13.06.2003


 Les noms des Ch�ticantains : 

Aucoin, Boudreau, Bourgeois, Camus, Chiasson, Cormier, Delaney, Deveau, Doucet, Fiset, Gallant, Gaudet, Hach�, Harris, Larade, LaPierre, LeBlanc, LeFort, LeLi�vre, LeVert, Maillet, Muise, Poirier, Roach (Roche) , Romard...

 

 

 

 


 Anne-Marie Bellenguez, Claude Eloi et les jeunes reporters lors du vernissage des expositions.



  • Haut de page
  • Ajouter aux favoris
  • Gestion du site
  • Imprimer la page
  • Ecrire au webmaster
Tous droits réservés Cote Sud Memoire Vive ©2012

上車盤| 搵樓| 豪宅| 校網| 居屋| 貝沙灣| 美孚新邨| 嘉湖山莊| 太古城| 日出康城| 九龍站 | 沙田第一城| 樓市走勢| 青衣| 西半山| 西貢| 荃灣|

雪茄网购| 雪茄| 哈瓦那雪茄| 雪茄价格| 雪茄烟网购| 雪茄专卖店| 雪茄怎么抽| 雪茄烟| 雪茄吧| 陈年雪茄| 大卫杜夫雪茄| 保利华雪茄| 古巴雪茄品牌| 古巴雪茄| 古巴雪茄多少钱一只| 古巴雪茄专卖网| 烟斗烟丝| 小雪茄| 金特罗雪茄| 帕特加斯d4 | 蒙特雪茄| 罗密欧朱丽叶雪茄| 网上哪里可以买雪茄| 限量版雪茄| 雪茄专卖| 雪茄专卖网| 雪茄哪里买| 买雪茄去哪个网站| 推荐一个卖雪茄的网站| 雪茄烟| 古巴雪茄价格| 雪茄海淘| 雪茄网|

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封|

QR code scanner| SME IT| system integration| inventory management system| label printing| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| Denso| barcode| handheld| inventory management| warehouse management| stock taking| POS| Point of sale| Business service| Web Development| app development| mobile app development| handheld device| inventory management software| pos system| pos software| pos hardware| pos terminal| printer hong kong| receipt printer| thermal printer| thermal label printer| qr code scanner app| qr scanner app| online qr code scanner| qr code scanner online mobile| qr code scanner download| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management|

邮件营销| Email Marketing 電郵推廣| edm营销| edm| 营销软件| 推广软件| 邮件群发软件| 邮件群发| email marketing| direct marketing| email marketing software| email marketing service| email marketing tools| email mkt| remarketing| edm| edm marketing| email subscription| website subscription| email survey| email whitelist| sign up form| email subject line| subject line| email subject| best email subject lines| free email marketing| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| Aweber| 邮件主题怎么写| 邮件主题| 邮件模板| Maichimp| benchmark| SMS|

Tomtop| Online Einkaufen| online shop| Autozubehör| Bekleidung| Kopfhörer| badausstattung| Badmöbel| smartwatch günstig| Luftbefeuchter| lichtbox| Kosmetiktaschen| Make-Up Pinsel| Smartphones günstig| tablet günstig| Wanderstock| fahrrad maske| spielekonsole| spielkonsole| Geldbeutel| Gaming Kopfhörer|

electric bike| best electric bike| electric bikes for adults| e bike| pedal assist bike| electric bikes for sale| electric bike shop| electric tricycle| folding electric bike| mid drive electric bike| electric trike| electric mountain bike| electric bicycle| electric bike review| electric fat bike| fat tire electric bike| women's electric bike |

office| 地產代理| 辦公室| Property Agent| Hong Kong Office Rental| hong kong office| 物業投資| office building| Commercial Building| Grade A Office| 寫字樓| 商業大廈| 甲級寫字樓| 頂手| 租寫字樓| leasing| Rent Office| 地產新聞| office for sale|

school| international school of hong kong| international school| school in Hong Kong| primary school| elementary school| private school| UK school| british school| extracurricular activity| Hong Kong education| primary education| top schools in Hong Kong| Preparatory| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| primary school hong kong| private school hong kong| british international school| extra-curricular| school calendars| boarding school| school day| Bursary|

electric bike| Best smartwatch| Best Wilreless earphones|